Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 10:59

Nous avons commencé notre journée par un petit dej avec vue sur le volcan Inerie qui culmine à 2100 mètres d'altitude et qui se prête parait-il à de belles randos. Il a fallu être un peu patiente et réactive pour réussir la photo du sommet du volcan dégagé....

Etape 5: BAJAWA - RUTENG

Nous garderons un très bon souvenir de notre passage par Manulalu avec notre petite chambrette proprette. Un conseil: ne faut pas oublier la polaire et s'habituer à l'humidité ambiante. Mais l'accueil et la vue sont vraiment chouettes. En quittant notre petit nid perché, nous sommes allées visiter le village traditionnel de Gurusina, moins connu que celui de Bena ou Wogo et qui nous a paru encore plus authentique. Quand nous sommes arrivées, les villageois étaient occupés à la construction d'une nouvelle maison, si bien que nous avons eu le village pour nous toutes seules !!!

On retrouve la distribution des maisons qui se font face de chaque côté.

On retrouve la distribution des maisons qui se font face de chaque côté.

Je vais vous expliquer la signification des deux "triplettes" de petites maisons au centre du village. Il s'agit en fait de sanctuaires.

Les petites cabanes orangées qui ressemblent à une maison traditionnelle miniature avec son toit de chaume, incarnent l'ancêtre du clan féminin. Elles symbolisent le sanctuaire de la maison mais aussi le corps de la femme

Celles en forme de parapluie incarnent l'ancêtre mâle du clan. Le tronc est sculpté et est surmonté d'une figure guerrière car il symbolise la férocité et la virilité.

 

Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Le village est parsemé d'autel de pierres pour symboliser les ancêtres une fois encore.

Le village est parsemé d'autel de pierres pour symboliser les ancêtres une fois encore.

L'architecture est toujours simple et la décoration épurée avec plus ou moins de cornes de boeuf...Les graines, les morceaux de bambous et les tranches de coco sèchent au milieu du village

Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG

Les villageois ne chôment pas. Les hommes à la construction, les femmes à la popote et à la confection des toits de chaume.

Visez un peu la gamelle de riz....
Visez un peu la gamelle de riz....
Visez un peu la gamelle de riz....
Visez un peu la gamelle de riz....
Visez un peu la gamelle de riz....
Visez un peu la gamelle de riz....

Visez un peu la gamelle de riz....

Moi celui que je préfère c'est celui là !

Etape 5: BAJAWA - RUTENG

On serait bien resté dans le village mais la route nous attend pour rejoindre Ruteng, notre prochaine étape. On a quitté les montagnes, retrouvé la mer et on a croisé tout un groupe d'écoliers sur le bord de la route. Comme toujours les enfants sont très souriants et photogéniques.

Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Etape 5: BAJAWA - RUTENG

Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés dans une distillerie artisanale pour observer la fabrication par fermentation de l'Arak, boisson traditionnelle à base de palme.

Etape 5: BAJAWA - RUTENG
Avec du sprite cela se laisse boire !!!

Avec du sprite cela se laisse boire !!!

Et puis en se rapprochant de Ruteng on a revu de jolis paysages de rizières en terrasse. Ruteng est la capitale du district de Manggarai. On entre maintenant dans la partie ouest de l'île de Florès. La ville est entourée par une chaîne de montagnes. On est à 1200 mètres. Les soirées sont fraîches.

 

 

Etape 5: BAJAWA - RUTENG

Ce soir, nous dormons à la Congrégation de Santa Maria. C'est le bon plan du coin. En fait, si nous mettons de côté le couvre-feu à 21h, le petit déjeuner servi jusqu’à 7h15 seulement, les crucifix aux murs et les chants religieux qui s’échappent de l’une des fenêtres, l’endroit a tout d’un hôtel classique. Les nonnes sont fort aimables et gèrent avec soin les quelques chambres qu’elles proposent. On peut même dire que c'est la plus belle chambre où nous avons dormi depuis le début de notre périple à Florès !

Etape 5: BAJAWA - RUTENGEtape 5: BAJAWA - RUTENGEtape 5: BAJAWA - RUTENG
Repost 0
Published by tribu mas - dans Florès
commenter cet article
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 22:05

La route est relativement mauvaise sur ce tronçon et particulièrement à la sortie de Riung. Christian a du slalomer entre les énormes trous. Elle n'est pas toujours asphaltée. Bref, il faut être patient quand on emprunte la Transflorès !

Etape 4: RIUNG - BAJAWA

Mais cela présente l'avantage de nous laisser le temps d'admirer le paysage et de pouvoir prendre des photos au milieu de la route car on ne croise pas grand monde (heureusement vu la largeur de la route !).

Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Christian et Dus que nous avons retrouvé sur la route

Christian et Dus que nous avons retrouvé sur la route

Les rizières sont un peu moins vertes qu'ailleurs. J'aime ce paysage typique d'Asie du sud est où l'on croise encore des buffles dans les champs.

Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA

Les villages traversés se préparent à célébrer les 72 ans de l'indépendance de l'Indonésie qui a lieu le 17 aout.

Etape 4: RIUNG - BAJAWA

Nous avons mangé dans un warung au bord de la route avant de filer nous baigner dans les sources thermales de Mangeruda (pas très loin de Soa). Le cadre est idyllique et l'atmosphère apaisante. On profite de l'eau chaude qui coule d'une rivière à l'ombre des arbres. Plusieurs piscines artificielles ont été créées pour le plaisir des visiteurs. Les températures sont plus ou moins chaudes. Nous avons préféré nous caler dans les piscines naturelles de la rivière où l'eau était plus fraîche.

Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA

Après cette pause relaxante, nous avons repris la route direction Bajawa, village situé à 1 500 mètres d'altitude. On sent la fraîcheur et les nuages ne sont pas loin. Bajawa, c'est le point de chute idéal pour visiter les villages traditionnels. Nous avons commencé par celui de Bena, qui semble être le plus connu et le plus touristique, niché au pied du volcan Inerie. La culture est encore ancrée dans les communautés, ce qui signifie que les villages traditionnels que nous avons visités abritent encore des locaux, qui perpétuent leur artisanat depuis des générations, notamment le ikat (fibre de noix de coco tressée puis teinte). Le village est organisé en deux rangées de maisons traditionnelles aux hauts toits de chaume que se partagent deux tribus.

 

Etape 4: RIUNG - BAJAWA

On s'interroge assez vite sur l'architecture et la décoration extérieures des maisons. Il y a des symboles sculptés et/ou peints qui ornent les bas reliefs et certains contours, des crânes, des cornes, un totem sur le toit...Et puis nous sommes aussi intriguées par la présence des pierres.

Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Autel de pierre pour chaque clan du village. Les mégalithes représenteraient les ancêtres

Autel de pierre pour chaque clan du village. Les mégalithes représenteraient les ancêtres

On traverse le village et on admire la vue depuis le sanctuaire. On croise les enfants du village occupés à jouer.

Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA

Nous quittons le village pour nous installer dans notre auberge perchée dans les montagnes à Manilalu. Nous dégustons notre cocktail de fruit d'accueil face aux montagnes avant d'écouter Christian, Dus et nos hôtes chanter et jouer de la guitare au coin du feu. Apéro très sympathique et accueil des plus chaleureux !

Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Etape 4: RIUNG - BAJAWA
Repost 0
Published by tribu mas - dans Florès
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 22:11

Aujourd'hui, pas de folle traversée en voiture. C'est journée cool ! Nous allons découvrir le parc des 17 îles et passer une journée en mer entre baignades et bronzette. Et profiter un peu de notre Nirvana où l'électricité a fini par revenir.

RIUNG: PARC DES 17 ILES

Après le petit dej, nous avons filé avec les palmes, masques, tuba au port de Riung où nous attendait notre bateau privé et son équipage pour la journée.

RIUNG: PARC DES 17 ILES
Le notre c'est le bateau jaune !Le notre c'est le bateau jaune !Le notre c'est le bateau jaune !
Le notre c'est le bateau jaune !Le notre c'est le bateau jaune !Le notre c'est le bateau jaune !

Le notre c'est le bateau jaune !

Nous avons d'abord mis le cap sur Ontoloe pour assister au balets des "renards volants". Kesako ces "flyings fox" ?

RIUNG: PARC DES 17 ILES

De plus près, cela donne des chauves souris énoooormes.

RIUNG: PARC DES 17 ILES

Puis nous avons mis le pied sur Tiga un îlot plus hospitalier et assez paradisiaque qui ressemblait un peu à nos îlots Calédoniens: plage de sable blanc, eau translucide, belles patates de corail et on ne joue pas des coudes pour poser nos serviettes....

RIUNG: PARC DES 17 ILES
Photos de mes starlettes....

Photos de mes starlettes....

Évidemment nous n'avons pas résisté à aller mettre la tête sous l'eau.

 

RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILES

La matinée s'est soldée par un bon petit poisson grillé dégusté les pieds dans le sable. Il assure notre cap'tain !

RIUNG: PARC DES 17 ILESRIUNG: PARC DES 17 ILESRIUNG: PARC DES 17 ILES

On a ensuite repris le bateau pour refaire du snorkelling et s'amuser à sauter du bateau.

RIUNG: PARC DES 17 ILES
Entre Tembang et Rutung Island

Entre Tembang et Rutung Island

Retour à Riung dans le milieu de l'après midi. Le village n'est vraiment pas très grand. Quelques maisons sur pilotis, une mosquée, une petite épicerie...

RIUNG: PARC DES 17 ILESRIUNG: PARC DES 17 ILES
RIUNG: PARC DES 17 ILESRIUNG: PARC DES 17 ILESRIUNG: PARC DES 17 ILES
et des enfants !
et des enfants !

et des enfants !

Elue meilleure journée des vacances pour le moment et Riung une étape à ne pas manquer même si ce village de pêcheur vous éloigne un peu de la Trans Florès !

Repost 0
Published by tribu mas - dans Florès
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 19:36

Comme prévu petite nuit agitée mais réveil plein de promesses. Christian nous attend dans le hall de notre hôtel à 4h du matin aussi frais et dispo que nous !!! Nous sommes les premières sur la route en lacet qui grimpe, qui grimpe jusqu'au Kelimutu. Une bonne demi-heure de route depuis Moni et on arrive au parking. Ensuite on commence une petite rando pas trop difficile. Heureusement que nous avions pensé à prendre les frontales car il fait encore nuit noire.

5h18 on est dans la place ! 15° fait pas chaud....

5h18 on est dans la place ! 15° fait pas chaud....

On retrouve d'autres touristes qui, comme nous, vont assister au lever de soleil. Le volcan Kelimutu est la grande star de la région. Et pour cause, il héberge trois cratères, dans lesquels se nichent trois lacs de teintes distinctes. Les couleurs des lacs varient selon la saison et la composition chimique des gaz volcaniques. Ils peuvent ainsi passer du vert au noir ou du rouge au bleu. Le lieu est sacré pour les locaux. Ces derniers pensent que les lacs du Kelimutu abritent des esprits. Et à chacun son lac ! Le premier lac est nommé Atapolo: c'est le lac des âmes des ancêtres. Le second lac - Nuwamuri Ko'o Fai-  abrite les âmes des plus jeunes. Le troisième lac, Atabupu, le plus sombre et le plus mystérieux est le rendez vous des mauvais esprits. Les deux premiers sont collés l’un à l’autre, tandis que le troisième préfère vivre sa vie un peu plus loin.

5h45 les premières lueurs apparaissent....Aube, crépuscule, aurore....à vous de choisir.

5h45 les premières lueurs apparaissent....Aube, crépuscule, aurore....à vous de choisir.

Nuwamuri Ko'o Fai se dévoile peu à peu

Nuwamuri Ko'o Fai se dévoile peu à peu

Le Kelimutu, c’est beau, à condition de ne pas se retrouver dans le brouillard. Le sommet culmine à 1 639 mètres. Quand le volcan est dans les nuages, tout est gris, il n’y a rien à voir !  Nous allons devoir faire avec les écharpes de brume et espérer qu'elles se déchirent peu à peu. Il va falloir patienter avant que le soleil ne se lève et qu'il dévoile les couleurs des lacs: bleu argenté (Nuwamuri Ko'o Fai) turquoise plus prononcé (Atapolo) et vert foncé (Atabupu).

Au premier plan: Nuwamuri Ko'o Fai et au fond encaissé: Atapolo

Au premier plan: Nuwamuri Ko'o Fai et au fond encaissé: Atapolo

On a l'impression qu' Atapolo est plus petit mais ce n'est qu'une illusion d'optique. Quand on est devant, il nous parait en fait plus grand que son voisin argenté.

A gauche Nuwamuri Ko'o Fai et au premier plan Atapolo

A gauche Nuwamuri Ko'o Fai et au premier plan Atapolo

La visite ne serait pas complète sans la vue sur Atabupu.

avec le singe en gardien des lieux !
avec le singe en gardien des lieux !

avec le singe en gardien des lieux !

Image trouvée sur le net pour avoir une vision panoramique des lieux (au cas où mes explications n'auraient pas suffi)

Image trouvée sur le net pour avoir une vision panoramique des lieux (au cas où mes explications n'auraient pas suffi)

Nous sommes bien contentes d'avoir vu le volcan le plus vénéré de l'île. C'est un peu l’emblème de Florès quand même ! On ne regrette pas notre réveil des plus matinal. Mais je pense que pour éviter la brume, la fin d'après midi doit être un moment encore plus propice à l'ascension du Kelimutu. Le coucher du soleil en haut doit être magique aussi.

 

Shooting photo au Kelimutu

Shooting photo au Kelimutu

5 heures plus tard, retour au camp de base pour reprendre nos affaires et espérer un petit dej qui, contre toute attente, a été fameux et nous aura quelque peu réconcilié avec notre hébergement (même si on ne vous le conseille pas pour autant !!!).

Le paysage est plutôt chouette en redescendant la montagne.

Le paysage est plutôt chouette en redescendant la montagne.

Etape 2 : MONI - RIUNG

Cap sur Ende (à 50 km de Moni) pour une pause "réparation" du véhicule qui émet des bruits assez inquiétants: il grince à chaque virage. Et compte tenu de la physionomie de la route qui tourne et qui tourne, la prudence s'impose. En chemin, on traverse un marché traditionnel installé sur le bord de la route.

Etape 2 : MONI - RIUNGEtape 2 : MONI - RIUNG
Etape 2 : MONI - RIUNGEtape 2 : MONI - RIUNG

Nous n'avons rien vu de la ville d'Ende à part le resto dans lequel nous avons mangé et attendu le retour de Christian avec une voiture prête à affronter la route jusqu'à Labuan Bajo. A la sortie de la ville, on longe une succession de plages de sable noir volcanique.

Etape 2 : MONI - RIUNG

Jusqu'à atteindre "Blue stone beach " (la plage de galets bleus). Nouvelle curiosité géologique de l’île ?

Etape 2 : MONI - RIUNGEtape 2 : MONI - RIUNGEtape 2 : MONI - RIUNG

Ici on croise des femmes et des enfants qui trient les galets bleus qui sont envoyés à Bali pour servir de décoration.

Etape 2 : MONI - RIUNG
Etape 2 : MONI - RIUNG

A Florès, les religions se côtoient sans problème. Les explorateurs Portugais ayant débarqué au XVI iem siècle, le catholicisme est donc la religion qui prédomine à plus de 90 % . Pour autant, il est courant de voir dans le même village une église et une mosquée ou d'avoir des villages essentiellement musulmans. C'est assez surprenant et agréable de constater cette tolérance les uns envers les autres. 

Etape 2 : MONI - RIUNG

Nous quittons la côte est de l'île pour la traverser et rejoindre Riung sur la côte ouest. Les paysages changent. C'est beaucoup plus sec et on se croirait dans la savane. Une jolie lumière en fin de journée et une énième pause photo.

L'occasion de vous présenter Christian.

L'occasion de vous présenter Christian.

Elles ont encore le sourire malgré cette journée à rallonge

Elles ont encore le sourire malgré cette journée à rallonge

Etape 2 : MONI - RIUNG

C'est à la tombée de la nuit que nous atteignons le Nirvana (cela ne s'invente pas), notre nouveau QG pour les deux nuits à venir. Notre bungalow est très chaleureux et l'équipe du gîte aux petits soins. Poissons grillés au menu ce soir. On choisit les poissons directement dans la glacière. Le seul hic est la coupure d'électricité générale dans le village....Cela va impliquer la douche à la frontale, le repas à la bougie, l'absence de ventilo/clim et l'impossibilité de recharger les batteries diverses et variées.....Ah le parfum d'aventure qui accompagne les vacances à Florès: vous aimez ????

Repost 0
Published by tribu mas - dans Florès
commenter cet article
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 22:01

Si vous êtes en quête d’authenticité et de plages paradisiaques, vous allez adorer l’île de Florès ! Située à l’est de Bali et Lombok, non loin de la célèbre île de Komodo, Florès possède de nombreux atouts: entre les splendides baies de Riung et Labuan Bajo, le volcan Kelimutu et ses trois lacs mystiques, les villages traditionnels autour de Bajawa, les îlots de rêve comme Kanawa ou Gililawa et la rencontre avec des habitants chaleureux...

Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI

Lorsqu’on commence à organiser son voyage sur l’ile de Florès, on se rend vite compte qu'il n'y a qu’une route: la TransFlorès. C’est en fait l’unique route vraiment carrossable qui permet de visiter cette île tout en longueur. Du coup, même s’il y a peu de touristes sur l’île, on est obligé de les croiser à un moment ou à un autre. Et forcément, ça créé des liens. On s’amuse à en retrouver certains sur certaines étapes. Pas facile de trouver des infos sur les hébergements et les transports publics ont l'air un peu chaotiques. Du coup, la solution qui m'a semblé la plus simple a été de faire appel aux services d'un chauffeur guide et de se laisser porter au fil des cinq étapes suivantes.

Florès, en indonésien Pulau Flores, est longue de 360 kilomètres. Son nom vient du portugais Flores qui signifie en français « fleurs ».

Florès, en indonésien Pulau Flores, est longue de 360 kilomètres. Son nom vient du portugais Flores qui signifie en français « fleurs ».

Nous avons rallié Maumere (1) à Labuan Bajo (6) avant de faire une croisière autour de Labuan Bajo (7 et 8). A force d'écumer les forums voyages et les blogs, j'avais trouvé quelques guides avec qui je suis rentrée en contact. J'ai finalement choisi les services de Frid Woga. Frid étant déjà occupé avec un couple de Français, il m'a proposé de faire le voyage avec Christian Peter (son cousin).Et c'est en confiance que j'ai réglé la moitié de notre séjour par virement quelques mois avant notre arrivée. Christian devait nous retrouver à l'aéroport de Maumere puis quelques jours avant notre arrivée, le plan avait changé: Christian devait nous récupérer à Moni....Nous avons donc fait le trajet Maumere-Moni en compagnie de nouveaux amis de Frid. 4 heures de route avec un guide qui parlait super bien l'anglais et qui était très prompt à répondre à toutes nos questions accompagné d'un chauffeur. Nous avons déjeuné chez Laryss, au bord de la plage à 1h30 de route de Maumere. Le décor est plutôt sommaire mais le poisson grillé est succulent.

 

Resto on the beach pieds dans le sable

Resto on the beach pieds dans le sable

Il ne faut pas rater la très jolie Koka Beach à 10 minutes de route depuis le resto. C'est l'une des plus belles plages du coin et on a savouré ce premier bain à Florès !

Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI
Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI
Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI
Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI

A Florès, on retrouve quelques sensations. Soleil, chaleur, ciel bleu, plages dorées et cocotiers. What else ?

Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI

En réalité Florès se caractérise aussi par un paysage volcanique et montagneux. Et pour aller d'une côte à l'autre, il faut traverser la chaine. Les paysages sont très sympas et changent au fil de la route.

Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI

Et c'est en fin d'après midi que nous arrivons à Moni, le village au pied du Kelimutu où l'aventure va commencer....Première surprise, nous sommes déposées devant le  "Florès Sare" aussi décrépi dedans que dehors.....au lieu de Christin Lodge et qui ne fait pas restaurant ! Nous sommes les seules clientes de l'hôtel (courage....restons !).

Voyage de rêve sur l'île de FLORES.  Etape 1: MAUMERE - MONI
Retour en bus après la partie de foot du village

Retour en bus après la partie de foot du village

Nous partons à la recherche d'un petit resto et commençons à douter de retrouver  notre guide dans cet endroit perdu au milieu de nulle part. Et d'envisager l'arnaque d'avoir payé par avance une personne qui travaille en free lance....Pourtant, en sortant du resto, nous tombons sur Dus un autre chauffeur/guide qui deviendra notre ange gardien au cours du voyage. Dus, grand copain de Christian nous explique qu'il est sur la route car il a du ramener des clients à Maumere. C'est à 22h sonné que nous ferons enfin connaissance avec Christian. Nous voici en confiance et prêtes pour notre courte nuit dans notre affreuse chambre. Réveil à 3h30 pour assister au lever du soleil sur les lacs. Les vraies vacances commencent !!!!

Repost 0
Published by tribu mas - dans Florès
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 14:23

La cuisine indonésienne est très réputée : copieuse, goûteuse, saine… la liste de ses qualités est interminable ! Bien différente de la cuisine européenne, il serait dommage de ne pas apprendre à cuisiner quelques plats pour s'en inspirer de retour à la maison. Un chauffeur est venu nous chercher à notre hôtel, et nous a d'abord conduit dans un petit marché local.

COURS DE CUISINE A UBUD
La visite du marché était riche en couleurs.

La visite du marché était riche en couleurs.

Chez Jambangan chacun son rôle : le père accueille et donne des explications sur la maison, les femmes nous apprennent à fabriquer une offrande et hop on passe en cuisine.

Le temple de la maison qui a été la première pièce construite

Le temple de la maison qui a été la première pièce construite

Nous avons enfilé nos tabliers.

Nous avons enfilé nos tabliers.

Nous étions une vingtaine de personnes (Australiens, Hollandais, Français, Autrichiens...). Chacun fait quelque chose (éplucher, découper, écraser...), nous préparons les ingrédients puis à deux par poêle nous cuisinons dans une ambiance sympathique. Les explications en anglais sont claires et simples.

Les ingrédients et le plan de travail

Les ingrédients et le plan de travail

La liste des plats que nous allons confectionner

La liste des plats que nous allons confectionner

Nous préparons de nombreux plats que nous dégustons ensuite. C'est d'ailleurs le meilleur moment car c'est effectivement très bon !

COURS DE CUISINE A UBUD
COURS DE CUISINE A UBUD
COURS DE CUISINE A UBUD
COURS DE CUISINE A UBUD
COURS DE CUISINE A UBUD
COURS DE CUISINE A UBUD

Il y avait un peu trop de cérémonial pour moi mais bon c'est une activité touristique et j'ai remarqué cette attitude un peu forcée des locaux avec les touristes un peu partout à Ubud car ils tiennent à nos commentaires positifs sur TripAdvisor !!! A la fin nous avons même un diplôme et un livret de recettes. Y a plus qu'à !!!!

COURS DE CUISINE A UBUD
Repost 0
Published by tribu mas - dans Bali
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 16:41

Nous avons commencé notre journée d'exploration des villages autour d'Ubud par les rizières en terrasse de Tegallalang qui sont une exception à Bali, où la majeure partie des rizières sont plates. Comme nous commençons à avoir quelques éléments de comparaison en Asie du sud est, je crois que nous avons été un peu moins émerveillées que par les rizières de Banau aux Philippines. Quoiqu'il en soit, c'est évidemment un paysage à ne pas manquer quand on est à Ubud !

TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD

Juste à côté des rizières, nous avons fait halte au Bali Pulina Agro Tourism qui offre une excursion intéressante pour découvrir la culture du café et du cacao. Nous sommes accueillies par un personnel très gentil qui nous donne des explications sur le café Luwak. Typiquement balinais, ce café est issu d'un procédé de fabrication très particulier. Des civettes (petits mammifères entre la mangouste et le renard) se nourrissent de baies de café. Les enzymes présentes dans le tube digestif de ces petits animaux digèrent la pulpe de cerise du caféiers mais pas son grain. Elles se contentent de lui ôter toute son amertume. Une fois lavés et séchés, les grains de café issus des excréments des civettes sont torréfiés puis moulus au pilon. Le café qui en est issu est parait-il le meilleur du monde !!!! Ce qui justifierait son prix de plusieurs centaines d'euros le kilo....Aujourd'hui 80% du café Luwak provient d'élevage car la déforestation a détruit l'habitat des civettes. 

 

TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
Les civettes n'ingèrent pas les fèves de cacao !

Les civettes n'ingèrent pas les fèves de cacao !

La visite se termine par une dégustation de plusieurs tasses de cafés, thé et cacao.

De gauche à droite: thé au citron, thé au gingembre, café au gingembre, café au ginseng, café au chocolat, cacao, café à la vanille et du café balinais qui ressemble un peu au café turc (on le mange plus qu'on le boit !!!)

De gauche à droite: thé au citron, thé au gingembre, café au gingembre, café au ginseng, café au chocolat, cacao, café à la vanille et du café balinais qui ressemble un peu au café turc (on le mange plus qu'on le boit !!!)

L'autre intérêt de cette visite est de pouvoir profiter d'une vue magnifique sur les montagnes, la forêt et les rizières. Le cadre est plus paisible et moins touristique que le site de Tegallalang et ne nécessite aucun droit d'entrée.

TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUDTEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD

Au nord d'Ubud, dans le village de Tampaksiring, nous avons poursuivi nos découvertes par la visite du temple de Tirta Empul. Cette source sacrée, créée selon la légende par le dieu Indra (dieu de la guerre), attire de nombreux pèlerins chaque jour qui viennent se purifier dans les eaux miraculeuses. Les Balinais doivent d`abord poser une offrande au temple principal pour pouvoir se baigner dans le bassin et passer sous les fontaines pour prier. Mettre la tête sous les fontaines permet de se laver des pensées impures et des démons internes que nous avons. Les Balinais essaient toujours d`aller une fois par an à Tirta Empul pour se purifier car on dit aussi que sa source a des vertus pour guérir.

TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
Dans ce bassin jaillit constamment la source par petits bouillonnements en bas à droite sur ma photo. On dirait du sable gris.

Dans ce bassin jaillit constamment la source par petits bouillonnements en bas à droite sur ma photo. On dirait du sable gris.

Même si la météo ne nous a pas épargné, j'ai préféré le temple Gunung Kawi (dans la rue principale de Tampaksiring) qui est encastré dans la vallée tout au fond d'une belle déclinaison de rizières en terrasse.

Version les parapluies de Gunung Kawi
Version les parapluies de Gunung Kawi
Version les parapluies de Gunung Kawi

Version les parapluies de Gunung Kawi

Pour accéder à ce temple unique, il faut descendre les 230 marches d'un escalier de galets. Le lieu de culte se compose de deux parties qui se font face de chaque côté de la rivière. Il s'agit de grands mausolées de plusieurs mètres de haut taillés dans le roc et encastrés dans des niches. Monuments commémoratifs ou funéraires ? Ils auraient été taillés au X èm siècle et seraient les tombes du roi Udayana et de sa famille.

Rive gauche

Rive gauche

Le pont qui relie les deux sites

Le pont qui relie les deux sites

Rive droite

Rive droite

C'est à Bedulu que nous avons vu la Goa Gadja (la grotte de l'éléphant). Ce site a été mis à jour en 1923. Son nom reste un mystère car il n'y a jamais eu d'éléphants dans l'île. Situé en contrebas, on y accède par une volée de marche.

TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
L'entrée de cette grotte représente un démon dont la gueule ouverte est prête à avaler les visiteurs.

L'entrée de cette grotte représente un démon dont la gueule ouverte est prête à avaler les visiteurs.

A l'intérieur, un autel abrite une sculpture de Ganesh.

A l'intérieur, un autel abrite une sculpture de Ganesh.

Nous avons terminé notre journée de balade par une belle cascade que nous avons observée d'en haut en délaissant (une fois n'est pas coutume) l'option baignade !!!!

TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD

Pour finir la statue du jour vous salue....

TEMPLES ET RIZIERES AUTOUR D'UBUD
Repost 0
Published by tribu mas - dans Bali
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 19:52

C'est à Ubud que nous avons commencé à prendre le rythme balinais et à profiter de l'ambiance zen qui y règne. Moi qui avais imaginé que nous serions presque seules, c'était sans compter que de plus en plus de touristes envahissent Ubud et décident d'y séjourner longtemps. La petite ville d'Ubud n'est pas particulièrement belle mais toute la région est superbe. Il faut prendre le temps de visiter les temples, de sillonner ses rizières et de profiter des activités qui se pratiquent dans la région: le rafting, les cours de cuisine et les massages !

A UBUD LA VIE EST DOUCE

Nous avons séjourné à Kakul villa, un petit hôtel un peu éloigné du centre ville. Ce fut une belle surprise car j'avais réservé sur Airbnb sans réaliser qu'on serait dans une structure hôtelière. Le personnel était très sympa et souriant. Chouette endroit, belle piscine,chambre confortable et petit dej de compet !

A UBUD LA VIE EST DOUCE
A UBUD LA VIE EST DOUCE
Le resto face à la piscine

Le resto face à la piscine

Ubud est réputé à Bali pour la qualité de ses spas. Nous avons donc testé cette activité qui se prête bien à des vacances entre filles. Et nous nous sommes fait plaisir. C'est au spa de l'hôtel Tjampuhan (le plus vieil hôtel de la ville) que nous avons passé un après midi. Le cadre est attrayant et se faire masser avec vue sur la rivière présente un charme fou.

Relaxation assurée !

Relaxation assurée !

A UBUD LA VIE EST DOUCE

On a choisi un pack complet: 1 heure de massage du corps suivi d'un gommage puis d'une friction au yaourt et d'un bain de fleurs....
Après le massage nous avons profité du jaccuzi dans un cadre balinais venu d’ailleurs. Et j'ai loupé le sauna et hammam (GRRR).

A UBUD LA VIE EST DOUCE

Les Balinais sont toujours très expressifs et les enfants pas trop farouches

Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.
Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.

Quelques scènes de vie dans la rizières, les temples ou la rue.

On a essayé de confectionner une offrande (et de finir de tresser le panier à offrandes) mais on ne serait pas très productive !!!

A UBUD LA VIE EST DOUCE

Nous avons profité de notre séjour à Ubud pour faire du rafting au milieu d'une jungle exubérante. Pour atteindre la rivière, on traverse une très belle forêt primaire.

A UBUD LA VIE EST DOUCE

Le parcours est finalement assez tranquille et permet quelques baignades en cours de circuit. Dans tous les cas, on passe un bon moment sur l'eau avec des tranches de rigolades, des courses avec les autres rafts et quelques sensations dans les passages les plus scabreux.

A UBUD LA VIE EST DOUCE

Pour conclure ce premier article sur Ubud, un câlin stylisé qui a failli revenir dans ma valise !!!!

A UBUD LA VIE EST DOUCE
Repost 0
Published by tribu mas - dans Bali
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 19:59

Avant de rejoindre Ubud, nous avons fait un détour par le fameux Tanah Lot qui est considéré comme un des temples les plus importants de l'île. Plus que son architecture, c'est le site du temple qui lui vaut sa renommée. Le temple se situe sur un rocher noir isolé dans la mer. Il aurait été bâti au XVI èm siècle sur l'ordre du prêtre Niratha qui venait méditer sur ce rocher. On construisit tout d'abord un autel et petit à petit le temple s’agrandit et devint un lieu sacré pour la méditation. A Tanah Lot, on vénère surtout les esprits de la mer.....même si on dit que le temple est habité par des serpents......

TEMPLES ON THE ROAD

A marée basse, il est possible d'accéder jusqu'à sa base et de pénétrer sous la grotte où coule l'eau sacrée, utilisée pour les cérémonies. La forme harmonieuse du rocher, sa couleur sombre, les petits toits superposés du temple, les arbres qui le camouflent en partie, les vagues qui se brisent aux alentours confèrent à l'endroit une atmosphère assez fascinante si on on fait abstraction de la masse touristique...

TEMPLES ON THE ROAD
TEMPLES ON THE ROAD

Un petit tour par l'entrée principale.

TEMPLES ON THE ROAD

Un sentier mène à une joile plate forme aménagée. D'un côté, on aperçoit une plage assez sauvage où déferlent les rouleaux.

TEMPLES ON THE ROAD

De l'autre côté, on observe un rocher creusé évoquant un Etretat miniature (Normandie quand tu nous tiens...).

TEMPLES ON THE ROAD

Le long de la route...les rizières !

TEMPLES ON THE ROAD
TEMPLES ON THE ROAD

Puis nous avons fait halte au Pura Taman Ayun de Mengwi, qui fut jusqu'à la fin du XIX èm siècle la capitale d'un puissant royaume, ce qui expliquerait l'importance de ce temple.

TEMPLES ON THE ROAD
TEMPLES ON THE ROADTEMPLES ON THE ROAD
TEMPLES ON THE ROADTEMPLES ON THE ROADTEMPLES ON THE ROAD

C'est la dernière cour du temple la plus jolie et la plus harmonieuse avec des très belles tours à meru. Les meru sont des tours de bois, richement sculptées et coiffées de toits de chaume superposés, dont le nombre, toujours impair, varie selon la dignité du dieu, le maximum étant onze étages.

Je vous laisse compter les étages !!!

Je vous laisse compter les étages !!!

TEMPLES ON THE ROAD

Et puis, moi j'aime bien les statues des divinités pas toujours très sympas mais qui sont toutes très photogéniques !

TEMPLES ON THE ROAD

Un petit mot de nos découvertes culinaires du jour: le mie goreng (nouilles frites avec légumes) et les satay (petites brochettes de poulet, de poisson, de porc...cuites sur la braises et servies avec une sauce aux cacahuètes) et les krupuk ( sortes de chips de crevettes ou de poisson tenant lieu de pain

TEMPLES ON THE ROAD
Repost 0
Published by tribu mas - dans Bali
commenter cet article
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 15:05

Nous étions déjà partis à Bali/Java/Lombok en mai-juin 2009 et nous gardions un très bon souvenir de ces vacances passées en compagnie de la famille Colas. Quand il fut question de retrouver Fanny pour quelques semaines de vacances en août, nous avons eu l'idée d'y retourner quelques jours avant de découvrir Florès une autre île d'Indonésie. Cette fois ci, nous allons expérimenter la formule "road trip" entre filles puisqu'Arthur et Laurent sont restés à Nouméa (cours, compet de tennis de table et boulot ...). Souhaitant fuir la foule des plages de Kuta, Legian ou Seminyiak, j'ai décidé de suivre les conseils d'autres voyageurs et de chercher un hébergement sur Canggu. Nous avons déniché une très bonne adresse au calme et avons bien apprécié la Villa Impian de Jessica, une jeune allemande installée à Canggu depuis plusieurs années.

Villa Impian - Canggu - Chambre partagée via Airbnb
Villa Impian - Canggu - Chambre partagée via Airbnb

Villa Impian - Canggu - Chambre partagée via Airbnb

Bien que Canggu se développe très vite, on a trouvé l’ambiance très calme et détendue. À part dans les quelques rues commerçantes du village et sur les quelques bouts de plages plus fréquentées au coucher du soleil, on se retrouve vite dans les rizières et avec la population locale.

 

Sur la route en allant à la plage...des rizières et un festival de street art
Sur la route en allant à la plage...des rizières et un festival de street art

Sur la route en allant à la plage...des rizières et un festival de street art

Temple sur la plage de Batu Bolong

Temple sur la plage de Batu Bolong

CANGGU: une belle étape pour se retrouver à Bali

Chacune des plages de Canggu a sa propre ambiance et sont connues pour être  des bons spots de surf pour les débutants. C'est sur la plage de Batu Bolong que nous avons découvert le plaisir de la glisse et les efforts physiques induits par cette activité. Nina et moi avons suivi notre premier cours pendant que Fanny était encore dans les airs. Puis Nina a pu faire une seconde séance en compagnie de Fanny. J'ai assuré le reportage photo trop courbaturée pour recommencer !!! Nous avions un prof pour deux et cela a été assez rapide de tenir debout grace aux très bons conseils d'Adi.

 

Après l'effort, le réconfort sur les transats !!!

Après l'effort, le réconfort sur les transats !!!

CANGGU: une belle étape pour se retrouver à Bali
Voilà pourquoi le surf est épuisant: on passe 95% de notre temps à pagayer pour aller chercher la vague.

Voilà pourquoi le surf est épuisant: on passe 95% de notre temps à pagayer pour aller chercher la vague.

Fanny et Nina en pleine action....Facile !
Fanny et Nina en pleine action....Facile !

Fanny et Nina en pleine action....Facile !

Echo Beach est la plus connue des plages du coin. Elle est au bout de la rue la plus animée de Canggu. C’est le spot pour déguster un cocktail en admirant le coucher de soleil. C'est en taxi/scooter que nous nous y sommes rendues.

CANGGU: une belle étape pour se retrouver à Bali
CANGGU: une belle étape pour se retrouver à Bali
Just in time pour le coucher du soleil...

Just in time pour le coucher du soleil...

Et pour savourer notre premier et unique mojito des vacances !
Et pour savourer notre premier et unique mojito des vacances !

Et pour savourer notre premier et unique mojito des vacances !

Côté cuisine, nous avons retrouvé le plat national "le nasi goreng" (riz frit avec des légumes et/ou poulet) et avons abusé des jus de fruits pressés bien frais !

CANGGU: une belle étape pour se retrouver à Bali
CANGGU: une belle étape pour se retrouver à Bali

En conclusion, on vous conseille vivement de séjourner à Canggu si vous venez explorer Bali en indépendant. C'est le spot idéal pour s'initier au surf dans une ambiance décontractée.

 

Repost 0
Published by tribu mas - dans Bali
commenter cet article

Spéciale dédicace

Arthur et Nina sont en vacances pour deux semaines !!! Ils vont pouvoir buller les chanceux...


 

La bas si j'y suis..

Nouméa

Paris

Photos & vidéos


Pour plus d'images et des vidéos, suivez le lien Picasa !!!

Nos Blogs Préférés