Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 16:59

C'est en bateau que nous sommes revenus jusqu'à Nanga Sumpa en milieu d'après midi où régnait un calme absolu. Nous allons avoir la maison longue pour nous tous seuls. Trop chouette !

Petite baignade dans la rivière avant qu'il ne fasse trop sombre.

 

Ibans13

 

Puis Zak nous a proposé de retourner dans la maison longue pour prendre le temps de mieux la visiter et profiter de l'hospitalité des Ibans.

 

ELN_3429.JPG

 

Les enfants sont aux aguets.

 

ELN 3607

 

Pour mieux vous rendre compte de la longueur de l'espace de vie Lolo est à peine au mileu de la maison longue.

 

ELN 3626

 

Les enfants jouent sur les coursives extérieures

 

ELN 3633

 

ELN 3608

 

qui sont aussi le moyen de rejoindre des extensions à droite.

 

ELN 3609

 

Nous avons eu le droit de visiter l'intérieur d'un appartement. Les murs sont couverts de cadres ou d'affiches. Au bout, on trouve la cuisine avec un feu de bois traditionnel et le sol est recouvert de lino.

 

Ibans14

 

Dans cette maison, c'était la fin de la sieste pour ce bébé qui est bercé de manière très ingénieuse avec un système de ressorts accrochés au plafond.

 

ELN 3610

 

ELN_3612.JPG

 

Et pour cette petite pitchounette pas bien réveillée

 

ELN 3616

 

A l'extérieur, au dessus des portes, les familles pendent une chaise à chaque fois qu'un jeune de la maison part de la longhouse pour faire ses études ou travailler. C'est censé lui porter chance et lui transmettre un peu l'esprit de la longhouse dans son voyage. Les jeunes continuent d'entretenir des liens étroits avec leur village et finissent par y revenir.

 

ELN 3627

 

Le chef était en train de tailler du bambou.

 

ELN 3630

 

Ensuite, nous avons été invités à boire du vin de riz dans un des appartements. Voici le grand père avec sa petite fille (papy gateau)

 

ELN 3635

 

Voici Guido, un jeune guide qui travaille pour Bornéo aventure et dont la vocation a été inspirée par Zak qu'il rencontrait régulièrement au cours de ses tournées avec les touristes.

 

ELN 3638

 

Comme vous pouvez le constater les tatouages sont très importants dans la culture des Ibans. Le body art "bejalai" peut être assimilé à un voyage ou à une expérience initiatique. En quittant la sécurité du village, le futur guerrier se dirigeait vers des terres hostiles. On lui enseignait diverses choses comme la construction des bateaux, la chasse, le chamanisme ou la danse traditionnelle. A chaque tâche maîtrisée, il ajoutait un tatouage à son corps. Traditionnellement, un Iban obtenait son 1er tatouage vers 10-11 ans. Il représentait la fleur d'aubergine dessinée sur chaque épaule, dessin riche de symboles, qui commémorait le début de sa vie d'homme. Le chef du village porte bien ses deux fleurs (voir la photo où il taille le bambou).  Les pétales de la plante rappelle que la patience est une vertu et que seul un homme patient pouvait vraiment apprendre les leçons de la vie. Pour les femmes, les tatouages sur les bras signifiaient qu'elles étaient douées pour l'artisanat.

Les guerrier les plus braves recevaient un tatouage sur la gorge quand ils devenaient valeureux célibataires. Guido présente cette particularité.

Techniquement, le bejalai ne cessait jamais durant la vie d'un guerrier. A son retour au village, les tatouages avaient la même valeur que les tampons d'un passeport : des supports visuels illustrant des recits d'aventures. Le nombre de tatouages augmentait les attraits d'un célibataire !

Aujourd'hui, le nombre d'Ibans à se faire tatouer a diminué et la tradition du body art bejalai reste bien vivante mais n'est plus ce qu'elle était.

 

ELN 3642

 

Le clou de notre visite a été quand toute la famille de l'arrière grand mère à la petite petite fille se sont assis autour de la télé pour voir une K7 de karaoké d'un chanteur Iban qui chante en iban.  Voici un petit extrait de ce que nous avons vécu en direct live....

 

 

 

Fin de soirée dans notre longhouse à parler avec Zak atour d'un thé - café. Dernière nuit au milieu de la jungle avant de retrouver Mike, Timbi et les autres pour qu'ils nous conduisent une dernière fois dans les bateaux jusqu'au barrage de Batang Ai.

 

Ibans15

 

C'est le coeur lourd qu'il a fallu se séparer.

 

Ibans12

 

Nous avons repris la route de Kuching et nous avons du quitter Zak qui avait été notre compagnon pendant six jours et un guide formidable. Cela nous a fait tout bizarre de nous retrouver tous les cinq à table le soir.

Et puis, il a fallu reprendre la voie des airs : Kuching - Kuala Lupur puis Kuala Lumpur - Sydney de nuit. Bye Bye la Malaisie et fin du reportage photo !

 

ELN_3667.JPG

 

Jeudi matin, nous avons rejoint Brisbane et après une longue escale, nous avons emprunté notre dernier tronçon Brisbane - Nouméa. Ouf !

Bilan des vacances super positif. On a tous les cinq adoré ce voyage en Malaisie.

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 19:17

Au petit matin, nous avons quitté Nanga Sumpa pour une bonne petite marche dans la jungle en compagnie de Timbi et se Zak. Nous sommes allés honorer la tombe des ancêtres avant de poursuivre notre chemin le long de la rivière et à travers les champs de manioc et de cannes à sucre et d'ananas.

 

Ibans9.jpg

 

Timbi (le monsieur à la barbe blanche) nous a conduit à son "usine" de caoutchouc pour nous expliquer le principe de sa fabrication.  Il récolte le latex en faisant une saignée sur les troncs des arbres. Il mélange le contenu de sa bouteille avec de l'acide et de l'eau de la rivière. Puis il remplit son moule en bois et laisse sécher 30 minutes avant de pouvoir obtenir un "paillasson de caoutchouc". Ensuite, il faut le transporter par bateau jusqu'à la ville pour se faire payer. En séchant, cela dégage une odeur pas très agréable.

 

Ibans5

 

Après nous avons fait halte dans la longhouse où vivent Timbi, Mike et les gens qui vont nous accompagner cette journée et au Kasaï lodge . Elle est plus petite que Nanga Sumpa et beaucoup moins de touriste la visite. C'est plus rustique comme installation.

 

Ibans7

 

A l'intérieur, on retrouve le long couloir qui sert de centre commun et les extensions extérieures pour faire sécher le riz et le linge. Nous avons bien apprécié nous poser quelques minutes

 

Ibans8

 

Puis c'est à bord du bateau que nous nous sommes rendus à la cascade d'Enseluai  pour profiter de la baignade raffraîchissante.

 

ELN 3488

 

ELN 3489

 

Arthur et Fanny ont suivi un des jeunes de la tribu pour sauter dans le trou d'eau.

 

ELN 3498

 

ELN 3522

 

ELN 3530

 

Puis séance de spa naturel avec massage des pieds par les petits poissons (ça chatouille...). Mymy, tu aurais adoré !

 

ELN 3535

 

Pendant ce temps, nos hôtes préparaient le repas

 

ELN 3542

 

ELN 3541

 

C'est la femme du chef de la maison longue où vit Timbi. En l'absence de son mari, c'est elle qui nous a accompagné.

 

ELN 3543

 

Nous nous sommes bien régalés. De haut en bas: riz cuit dans le bambou, ananas (pour le dessert), légumes verts qui ressemblent à des haricots verts et à des courgettes (beaucoup plus filandreuses), boeuf grillé au feu de bois, poulet en sauce et poulet grillé.

 

ELN_3545.JPG

Fin d'après midi dans notre jungle lodge au bord de la rivière très très authentique sans électricité qui est divisée en deux parties reliées entre elles par une passerelle de bois. De ce côté, les chambres où nous avons dormi sur des matelas posés sur les nattes avec des moustiquaires.

 

ELN 3556

 

Le coin repas/cuisine au fond et les sanitaires au 1er plan (eau froide bien sur).

 

ELN 3558

 

Une grande aventure pour les enfants a été d'aller pêcher à l'épervier avec Timbi. Au bout de plusieurs lancers avec "no fish", Timbi a repris les choses en main et en deux bonnes prises, ils ont pu ramener des poissons (qu'il a fallu enfiler encore frétillants au bout d'une branche). Arrivée triomphante en cuisine !

 

Ibans6

 

Temps calme et cours de malaisien/anglais donné par Zak.

 

ELN 3552

 

A la lumière des bougies/lanternes, nous avons fait quelques mémorables parties de cartes avec Mike, Zak, Timbi.

Et le lendemain, entre deux balades, le tripot reprenait....

 

ELN 3569

 

Ibans10.jpg

 

Laurent et moi sommes partis explorer les alentours avec Zak et Timbi, et les enfants ont préféré rester avec la famille Iban et se baigner à la rivière.

 

P1100388.JPG

 

Point d'orang outang mais nous avons vu des nids par ci par là preuve qu'ils étaient passés dans le secteur.

 

P1100378

 

Et nous avons (enfin) aperçu nos premières sangsues. Ames sensibles s'abstenir ....Sur la 1ere photo en haut à gauche, on distingue une sorte de ver brun sur la  feuille. Zak a ensuite voulu nous montrer ce que cela donnait sur son bras. Et les photos du bas, sont prises au retour au lodge quand il en a trouvé une entre ses orteils....

 

Ibans11.jpg

 

Dernier buffet avant de refermer le Kasai lodge pour revenir dans notre 1er camp de base.

 

ELN_3567-copie-1.JPG

 

Nous avons passé de chouettes moments isolés au milieu de la jungle et avons beaucoup apprécié la compagnie de Timbi, Mike et les femmes. Heureusement Zak était là pour faire le lien entre nous tous. 

 

27 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 20:35

Après 4h30 de route, nous sommes arrivés au barrage de Batang Ai qui alimente en électricité le Sarawak, l'Indonésie et Singapour.

 

ELN 3361

 

Il nous a semblé bien plus grand que notre barrage de Yaté !

 

ELN 3362

 

Nous allons devoir traverser le lac et rejoindre les étroits bras de rivière avant d'arriver à notre longhouse.

 

ELN 3366

 

Nous avons pris place à bord de ces petites embarcations à moteur pas très stables.


ELN_3661.JPG

 

Mais nous avions des gilets de sauvetage en cas de chavirage....Nous avons apprécié les petites chaises en bois et le coussin pour augmenter le confort. On avait les Kway pour prévenir une éventuelle averse tropicale. Les affaires étaient protégées sous une bâche. Zak est monté avec Arthur et Fanny.

 

ELN 3369

 

Timbi était notre capitaine.

 

ELN 3368

 

ELN 3372

 

Au bout d'une petite heure, nous avons aperçu le 1er village.

 

Ibans4

 

et puis nous sommes arrivés chez nous, à la maison longue de Nanga Sumpa.

 

ELN 3381

 

ELN 3416

 

Je vais vous faire un petit cours sur les maisons longues de Bornéo (ou longhouses) qui sont les habitations traditionnelles. Ce sont de grandes habitations communautaires montées sur pilotis, au coeur de la forêt. A l'initiative de Bornéo aventure (notre tour opérateur local), les habitants ont construit une longhouse pour héberger leurs visiteurs reliée par un pont à leur maison longue.

La notre est disposée en carré (au lieu d'être en longueur)

 

ELN 3390

 

Voici la véranda commune où nous prendrons nos repas

 

ELN 3421

 

Notre chambre qui nous rappelle le confort des cases kanaks: on dort sur un matelas sur une natte.

 

ELN 3383

 

De l'autre côté, la maison longue de la famille Ibans qui gère Nanga Sumpa.

 

ELN 3417

 

Elle abrite 36 "appartements" familiaux individuels sous un très long toit. La partie la plus importante d'une maison longue est la véranda couverte qui sert de centre communal et d'espace de repos. Après les travaux aux champs, la chasse, la pêche, les habitants de la maison longue prennent plaisir à discuter assis par terre dans cette longue véranda.

Après le repas, nous sommes allés rencontrés la communauté Iban et vu que nous n'étions pas les seuls touristes, nous avons pu assister à des danses traditionnelles entre deux gorgées de vin de riz.

 

ELN 3393

 

Une femme jouait sur un sorte de xylophone

 

Ibans3

 

et quatres jeunes gens ont dansé en costume Iban traditionnel. Voici une des jeunes filles.

 

ELN 3403

 

C'était une semaine de vacances scolaires ce qui explique la présence de nombreux enfants, d'habitude internes. Ils étaient heureux de profiter de la fête. Ils dansaient à côté du chef de la maison longue.

 

ELN 3413

 

Zak a voulu nous prendre en photo avec les danseurs.


ELN 3411

 

Il est temps d'aller nous coucher car demain, nous nous enfonçerons plus dans la jungle et changerons de maison longue. Nous reviendrons dormir à Nanga Sumpa le dernier soir et pourrons en profiter en toute intimité car nous serons les seuls touristes.

Voici la carte de notre parcours réalisé à pied et en bateau.

 

ELN_3591.JPG

 

Les papiers blancs punaisés indiquent où les derniers touristes chanceux ont aperçu des orangs outans. Le parc national de Batang Ai est le paradis de ces grands singes.

 

26 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 21:28

Nous avons fait étape au marché de Serian, à 65 km au sud est de Kuching où les habitants des maisons longues des rivières environnantes viennent vendre des fruits et des plantes aromatiques de la jungle. Nous en avons pris pleins les yeux.

 

Des pousses de fougères que nous allons manger les jours suivants.

 

ELN 3324

 

Des coeurs de palmiers


ELN 3342

 

Du riz: nous sommes des petits joueurs avec nos paquets de 500 g. Une famille malaisienne consommerait en moyenne 4 à 5 kgs de riz par jour.... Le sac de 20 kgs fait la semaine !

 

ELN 3325

 

qui peut être cuit dans le bambou (c'est plus moelleux), testé et approuvé !

 

ELN 3346

 

Les malaisiens raffolent de ces boissons glacées à base de lait de soja. Nous n'avons pas essayé !

 

ELN 3328

 

  Et de ces sucreries aux couleurs suspectes et aux fritures diverses et variées

 

ELN 3327

 

Nous avons fait notre cure de pastèque

 

ELN 3326

 

Heureusement, nous avons évité de manger trop "spicy"

 

ELN 3344

 

Pourtant la marchande était toute mignonne

 

ELN 3345

 

Au marché de "Pas de i, pas de o", nous avons acheté du santal et des bananes....

 

ELN 3338

 

Un peu de poissons séchés ???

 

ELN 3334

 

Plutôt du poisson frais.

 

ELN 3330

 

Costumes traditionnels et gongs (trop lourd à ramener dans nos valises)

 

ELN 3331

 

Vendeurs et acheteurs

 

Ibans1

 

Après le marché, nous avons visité une plantation de ?????

 

ELN 3351

 

Je vous donne un indice.

 

Ibans2

 

Vous avez trouvé ? Il peut être blanc, noir, rouge .....

 

ELN 3349

 

C'est du poivre ! Dans ce peper garden, tout est récolté de manière manuelle. C'est très long : il faut attendre trois ans pour que les grains arrivent à maturité.

Nous avons eu le droit à une dégustation ....très savoureuse !

 

26 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 20:55

Le plus ancien parc national du Sarawak est situé sur une presqu'ile bordée par la mer de Chine méridionale. Nous avons donc du emprunter un bateau depuis l'embarcadère et faire une traversée d'une demi-heure au milieu des crocodiles ....

 

ELN_3097.JPG

 

  

ELN_3099.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ELN 3094

 

En fait, seules Nina et moi en avons aperçu un qui se dorait au soleil sur une berge. Avant de rejoindre l'embouchure, Zak nous a montré des pêcheurs qui revenaient avec des grosses méduses gluantes (qui ne piquent pas) pour les vendre. Elles sont ensuite expédiées au Japon ou à Kuching pour être mangées !!!

 

Semmingoh et Bako2

 

Le paysage devient plus "carte postale" à mesure que l'on se rapproche de l'entrée du parc.

 

P1100223

 

P1100226

 

A l'arrivée, du sable et une mer hyper chaude mais peu d'amateur pour se baigner (la peur de croiser un crocodile ???)

Voici la cafétéria où nous prendrons tous nos repas et les bureaux du parc.

 

ELN_3104.JPG

 

Et notre bungalow.

 

ELN 3106

 

De la terrasse, on voit la mer et ce petit faré.

 

ELN 3109

 

Bako est silloné par 17 chemins bien balisés depuis de courtes promenades aux abords des bureaux du parc jusqu'aux longues randos d'une journée. On se fie à l'expérience de Zak et nous partons à la recherche des animaux présents dans le parc. C'est une réserve d'une incroyable diversité. Les biologistes estiment que le parc abrite 37 espèces de mamifères, 24 de reptiles et 184 d'oiseaux....

On y rencontre différents écosystèmes.

La mangrove ici à marée haute

 

ELN_3253.JPG

 

La jungle:

 

ELN 3265

 

La forêt sèche

 

ELN_3159.JPG

 

La forêt noyée:

 

ELN 3256

 

La plage:

 

P1100330.JPG

 

Et une flore étonnante de gauche à droite en partant du haut: une plante carnivore, du rotin, une fleur de gingembre, des fougères noyées (on a essuyé une grosse averse tropicale en fin de journée) et encore du rotin.

 

Semmingoh et Bako7-copie-1


Nous retrouvons notre vipère aboricole, déjà vue à Mulu.

 

ELN 3111

 

Nous dépistons un lémurien volant, qui dort dans la journée mais que nous avons fini par réveiller et qui a même tourné sa petite tête vers nous....

 

ELN 3260

 

Dans le parc déambulent des cochons pas sauvages ...

 

Semmingoh-et-Bako6-copie-1.jpg

A notre grand bonheur, nous avons eu la chance de voir les trois espèces de singes présentes. Les macaques à longues queues, les entelles argentées et les nasiques roux et blancs au ventre arrondi qui arborent un énorme nez. Le spectacle est d'autant plus formidable que les animaux sont en liberté.

Amusants à regarder, les macaques sont rusés et espiègles et il vaut mieux bien fermer les portes des chambres. Et dans la cantine, ils bondissent sur la nourriture. Et certains sont un peu agressifs.

 

P1100329

 

Semmingoh et Bako3

 

Meilleur point (avancé dans le lonely planet) d'observation des nasiques: la plage où ils fouillent entre les arbres bordant le rivage. On les a attendu mais notre patience n'étant pas une de nos grandes qualités, on a préféré marcher et aller à leur rencontre.

 

ELN 3133  

Bonne balade dans la forêt mais toujours point de nasique. On commence à s'inquiéter mais Zak connait bien leurs habitudes et sur le chemin du retour, au coucher du soleil, quand la température commence à baisser (légèrement), nous apercevons notre 1er groupe de nasiques. Quel nez quand même !!!!

 

ELN 3177

 

Le second groupe est venu jouer sur le toit de notre bungalow le lendemain matin et s'amuser dans les arbres juste derrière. Nous avons eu donc le loisir de les regarder évoluer, manger les feuilles un bon moment et ils étaient perchés moins haut que la veille avec des meilleures conditions de lumières pour les photos.

 

ELN 3222

 

ELN_3209.JPG

 

ELN 3192

Semmingoh-et-Bako5.jpg

 

Et par deux fois, nous avons aussi rencontré un groupe de singes argentés (ou antelles argentés). Ils ont une jolie petite trombine, sont gracieux et beaucoup plus petits que les nasiques.

 

ELN 3245

 

ELN 3247

 

Vue de la plage au petit matin.

 

ELN 3189

 

et photos souvenirs entre deux reportages animaliers.

Zak et les enfants.

 

ELN 3249

 

Lolo et moi

 

ELN 3250

 

Une chouette aventure que ces deux jours passés à Bako.

 

24 et 25 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 18:00

Le centre de réhabilitation de la faune de Semmenggoh (à 25 km de Kuching) est un bon endroit pour apercevoir ces grands singes roux. Plus de vingts grands orangs-outans de Bornéo vivent dans ce centre. L'observation des orangs-outans n'est pas garantie, les singes étant libres d'aller et venir à leur guise. Le centre a été créé en 1975 pour s'occuper des animaux sauvages qui ont été blessés ou trouvés dans la forêt orphelins. La plupart de ces animaux ont été sauvés par la captivité et sont réhabilitées pour être relâchés dans la nature. 

Nous sommes arrivés à 9h sur place au moment où ils sont nourris ce qui nous donnait quelques chances. En sortant du parking, nous avons levé la tête et vu celui ci.

 

ELN 3033

 

Puis nous sommes allés en apprendre davantage sur cette espèce dans une salle d'exposition où Zak, notre guide, a tenté de nous transmettre une partie de ses connaissances.

Le mot «orang» signifie "personne" en malais et «outan» forêt. Ainsi, orang-outan se traduit littéralement par «personne de la forêt".

L'orang-outan  se trouve dans les forêts tropicales de Bornéo: en Malaisie (Sarawak et Sabah) et dans la partie indonésienne de Bornéo (Kalimantan) et dans le nord de Sumatra. Néanmoins, leur physique diffère entre les deux régions.

 

ELN 3039

 

C'est un des plus grands primates du monde. Les mâles adultes mesurent 1,50 m et pèsent jusqu'à 100 kg et ont une longueur de bras de 2,40 m. Ils sont six fois plus forts que les hommes ! Les femelles font les trois quarts de la hauteur et la moitié du poids des mâles. Les orangs-outans ont un faible taux de reproduction, les femelles donnent naissance à un seul enfant une fois tous les 7-8 ans. Les femelles atteignent la maturité sexuelle à 12 ans, mais n'ont généralement leur première progéniture que deux ou trois ans plus tard. Les mâles atteignent la maturité sexuelle à 15 ans. L'espérance de vie des orangs-outans dans la nature est inconnue, mais en captivité, certains ont vécu plus de 50 ans.
Les orangs-outans sont principalement des mangeurs de fruits et passent la plupart de la journée à flâner dans la forêt en quête de nourriture. Ils sont particulièrement friands de figues sauvages et de durians. Bien que les fruits soient leur plus importante source de nourriture, ils se régalent aussi de jeunes feuilles, d'insectes, d'écorce, de fleurs, d'œufs et de petits lézards.

Chaque individu construit un nouveau nid chaque nuit, un endroit situé à 12-18 mètres de hauteur.

 

ELN 3093


Sauvages les orangs-outans sont généralement solitaires. Cela tient à la fois à la rareté de la nourriture dans la forêt tropicale et à leur taille énorme qui élimine le besoin de se constituer un «groupe de défense».
L'orang-outan est une espèce en voie de disparition et est totalement protégé par la loi en Malaisie, en Indonésie et à l'étranger. Aujourd'hui, on estime qu'il y a 20-27 000 orangs-outans à l'état sauvage dont 20 000 à Bornéo. La déforestation, la chasse non réglementée et le commerce d'animaux vivants  sont des facteurs qui ont contribué à la baisse de leurs effectifs. 

 

Les 3 objectifs du centre consistent en réhabiliter les animaux recueillis, entreprendre des recherches et sensibiliser le public à l'importance de leur conservation.

 

ELN 3047


Lorsqu'il a été recueilli, l'orang-outan subit un check-up médical et est placé en quarantaine. La première étape du processus de réhabilitation commence alors. Le jeune orang-outan doit apprendre à survivre dans son habitat. Chaque jour, les gardiens les emmenent à des endroits appropriés dans la forêt où ils apprennent à grimper aux arbres, à se balancer sur les branches, à construire leur nid et à reconnaître les plantes fourragères pour l'alimentation. Après deux à quatre ans, ils sont capables de se débrouiller par eux-mêmes et sont libérés dans la réserve forestière environnante.
Les orangs-outans passent le plus clair de leur temps dans la forêt.  Ils reviennent vers le centre où ils sont nourris deux fois par jour à une station d'alimentation. Au fil du temps les orangs-outans apparaissent moins fréquemment quand ils commencent à s'adapter à la vie dans la forêt. Pendant la saison des fruits, ils peuvent ne pas apparaître du tout, ce qui est un bon signe et montre qu'ils sont bien adaptés à leur nouvel environnement. L'étape finale du processus de réhabilitation consiste à les libérer dans un des parcs nationaux du Sarawak.

 

Nous sommes donc allés les observer sur la plate forme. Nina notre reporter photo de la matinée était fin prête.


P1100179-001

 

Sur ma photo, vous devriez reconnaître le soigneur et 3 orangs-outans.

 

ELN_3060-001.JPG

 

Gros plan sur l'un d'entre eux.

 

ELN 3061

 

Les voici en pleine accrobatie

 

Semmingoh-et-Bako1.jpg

 

Et nous avons aperçu Hot Mama et son bébé. Si vous regardez bien le montage, vous constaterez que la maman boit le biberon et que le petit mange les bananes et les papayes !!!!

 

Semmingoh et Bako-001

 

Et une fois qu'ils se sont restaurés, Hot Mama et son bébé sont partis faire une ballade digestive sur la route à quelques mètres de Fanny, Nina, Laurent et Zak qui repartaient au parking. Arthur et moi étions à la traîne....Une petite frayeur car Zak nous avait expliqué que cette femelle était réputée dangereuse car elle s'en était déjà prise aux visiteurs ! Les rangers la suivent donc de près.

 

P1100212

 

De plus en plus près (merci Fanny pour cette image choc).

 

SAM 0186

 

Ce fut une occasion unique d'admirer ces grands singes. Nous espérions en revoir en pleine jungle mais nous ne verrons que leurs nids ! Il faudra revenir à la saison des fruits.

 

24 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 21:43

Nous avons quitté la forêt et les grottes de Mulu pour rejoindre l'extrême sud de Bornéo et la capitale du Sarawak : Kuching.

 

Carte Malaisie

 

Nous y avons passé quatre nuits et le riverside Majestic nous a servi tour à tour de QG ou de dépose bagages quand nous avons rayonné autour de Kuching en voyageant léger. Nous avons pu profiter de la piscine mais ni du terrain de tennis ni du terrain de futsal (au grand désespoir d'Arthur), faute de temps et d'averses tropicales qui mouillaient les terrains en fin de journée.

Et nous nous sommes régalés des copieux petits dej. servis.

 

ELN 2920

 

Kuching veut dire "CHAT" en malais et l'on retrouve la mascotte sous toutes ces formes dans les rues et dans les boutiques de souvenirs. On n'a pas pu résister à ce cliché !

 

ELN 3285

 

Ce qui fait le charme de Kuching est que la majeure partie de la ville se trouve au bord du fleuve, le Sungai Sarawak.

 

ELN 2938

 

Joliment aménagée, la rive sud comprend une promenade pavée, des pelouses, des massifs de fleurs, des cafés, des stands de restauration. C'est un endroit paisible pour flâner....

 

ELN 2940

 

ELN 2959

 

ou s'asseoir et regarder passer ces étranges embarcations qui relient en quelques minutes les deux rives du fleuve. Il y a un petit moteur mais il faut aussi user des rames au départ et à l'arrivée. On a testé avec Laurent d'où ces photos prises de l'intérieur.

 

Kuching4

 

De l'autre côté du fleuve, le nouveau batiment de l'Assemblée de l'Etat surgit tel un grand chapiteau doré.

 ELN_2918.JPG

 

ELN 2952

 

Il y a aussi le palais (l'Astana).

 

Kuching8.jpg


Comme les autres villes de Malaisie, on retrouve un quartier chinois. L'arche de l'harmonie marque l'entrée officielle du quartier. Je pense que c'est la 1ere....

 

Kuching2

 

C'est un ensemble de boutiques hétéroclites et de temples chinois.

 

Kuching6.jpg

ELN 2943

 

Kuching1

 

Une autre rue nous aura un peu occupé: le Main Bazaar, une promenade interminable (pour certains ...) bordée de boutiques de souvenirs, certaines ressemblant à des galeries d'art, d'autres tenant plutôt du revendeur de voiture.

 

ELN 2960

 

Nous avons été curieux de voir à quoi ressemblait la mosquée indienne, la plus vieille de Kuching. Accompagnés d'un garde, nous avons été autorisés à rester sur le pas de la porte. La salle de prière est assez sobre. Les hommes prient en bas, les femmes à l'étage.


ELN 3011

 

Non loin de là, on avait passé un bon moment au musée du Sarawak qui aborde à travers ses collections aussi bien l'histoire naturelle, la géologie, l'archéologie que l'anthropologie. On peut visiter la reconstitution d'une maison longue traditionnelle. On a des jolies sculptures, de la vannerie, des masques

 

Kuching5

 

De belles maquettes en bois montrent les différents types de maisons longues existant au Sarawak selon les tribus.

 

Kuching7.jpg

 

Dans le musée d'art, on a vu une jolie expo photo.

 

Kuching

 

Kuching nous a séduit. C'est une ville cosmopolite et très branchée.

Nous avons gouté à une cuisine variée : chinoise, malaise, poissons grillés dans un énorme resto à ciel ouvert sur les toits encombrés de tables et d'échoppes, Mc Do...

Nous avons même joué deux soirs au bowling !

 

22-23 Mai - 26 Mai et 29 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 16:38

Après les visites de grottes et avant de repartir vers d'autres horizons, pourquoi ne pas essayer la passerelle dans la canopée de Mulu, réputée pour être une des meilleures de Bornéo. La canopée est l'étage supérieur de la forêt directement influencé par le rayonnement solaire et est parfois considérée comme un écosystème en tant que tel.

 

Au programme 480 m à 30 mètres du sol (pauvre de moi), 16 plateformes à franchir.....

 

ELN 2898

 

Vu du dessus

 

SAM 0056

 

Vu d'en dessous, le système semble basique simplement constitué d'un assemblage d'échelles....

 

P1100167

 

Autant vous dire que certains sont plus à l'aise que d'autres. J'ai d'ailleurs délégué la prise de photos aux enfants, préférant me concentrer sur le parcours et sur l'action de mettre un pied devant l'autre.

 

MULU8

 

La canopée est belle, certes.....

 

P1100146

 

SAM 0075

 

La rivière paraît bien loin vu d'en haut !

 P1100133

 

Voici un aperçu du parcours qui n'en finit pas .....

 

SAM 0088

 

Lo et les filles qui prennent le temps de se photographier pendant que mon coach Arthur me rassure et me permet d'avancer sans penser au vide et à mes "guiboles" qui tremblent.

 

SAM 0091

 

Et retour sur le plancher des vaches (ouf).

 

P1100165

 

Je ne suis pas encore prête pour l'accrobranche ni les via ferrata !

Depuis nos passerelles, on aurait pu voir l'oiseau emblème du Sarawak : le Calao ou hornbill in english mais il faut être patient et les fruits n'abondent pas en cette saison. Nous n'avons pas eu cette chance. Il ressemble à cela.

 

ELN 2878

 

Et sur le chemin nous avons découvert nos premiers serpents.....Celui ci est de taille modeste mais au venin redoutable. Qui a dit que tout ce qui était petit était mignon ????

 

ELN 2886

 

Et celui là qui vit sur les arbres et qui est d'une taille plus impressionante et au venin encore plus redoutable. On le croisera de nouveau à Bako.

 

ELN 2888

 

Et un gentil petit lezard au look rocker

 

ELN 2892

 

Prochaine étape : Kuching !

 

22 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 04:00

Pour rejoindre Cave of the winds et Clearwater cave, deux autres grottes spectaculaires, nous avons emprunté un long bateau plat le long de la rivière Batu Binang.

 

MULU6

 

La balade est plutôt sympathique et repose les petites jambes.

 

ELN 2741

 

Petit stop dans un "village" habité par les "Penan", population que le gouvernement a installé sur les berges afin de décourager leur mode de vie nomade et  pouvoir scolariser les enfants de ces tribus qui vivaient dans la jungle et qui changeaient de lieu de vie tous les 3 mois environ.

 

ELN 2733

 

MULU9.jpg

 

Après une bonne grimpette,

 

ELN_2772.JPG

 

nous sommes arrivés à l'entrée des grottes. Caves of the winds renferme plusieurs salles remplies de stalactites et de stalagmites. Forêts fantasmagoriques....

 

ELN 2756

 

ELN 2757

 

où notre imagination vagabonde pour inventer toute sorte de personnage....

 

ELN 2762

 

ELN 2782

 

Et dans ces grottes, aucune chauve souris et pas d'odeur désagréable !

 

ELN 2780

 

L'originalité de Clearwater cave qui peut être atteinte en 5 heures en spéléo depuis Cave of the winds, est sa rivière souterraine qui traverse les salles.

 

ELN 2794

 

Nous découvrons d'autres formations minérales comme ces pinacles qui recherchent la lumière pour grandir (un processus équivalent à la photosynthèse pour les minéraux si nous avons bien compris).

 

ELN 2790

ELN 2789

 

A la sortie, une magnifique piscine naturelle nous attend....

 

ELN 2771

 

Et malgré la fraîcheur de l'eau et après que Fanny se soit assurée auprès de Noah qu'il n'y avait pas de crocodile ou d'autres méchantes bébêtes, nous n'avons pas pu résister à l'appel de la baignade.

 

ELN 2805

 

MULU5

 

L'occasion de faire une photo souvenir avec Noah, notre super guide de Mulu.

 

ELN 2770

 

Nous avons pique niqué au bord de la rivière où des papillons aile d'oiseau de Brooke noir et vert (des mâles donc) se doraient au soleil.

 

ELN_2837.JPG

 

Au retour, nous nous sommes fait déposer en amont de notre lodge pour marcher un peu ( les enfants étaient ravis de cette décision) sur un chemin betonné.

 

ELN 2857

ELN 2862

 

Petit montage sur les fleurs/fruits locaux de gauche à droite en partant du haut :pagoda flower, palmier à tronc rouge, bananier, gingembre et cacao

 

MULU4

 

Et sur les bons petits plats que nous avons goûtés.

 

MULU7

 

Demain, une dernière activité nous attend avant de s'envoler pour KUCHING au sud.

 

21 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 14:00

Après un court vol, nous sommes arrivés à MULU en pleine nature.

 

MULU

 

Notre lodge est situé à 2 min à pied de la piste d'attérissage et à une courte distance du parc national Gunung Mulu, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

C'est un camp de base idéal pour découvrir les attraits du site.

 

MULU1

 

Matumau Lodge fonctionne comme une maison familiale avec des grands espaces de vie et est géré par une famille en association avec la société Bornéo aventure. Nous faisons connaissance avec Noah qui sera notre guide pour les 2 jours.


ELN_2593.JPG

Nous allons découvrir des sites saisissants, qu'il s'agisse des cavernes humides s'ouvrant sur un monde souterrain mystérieux, ou d'épais rubans de forêt tropicale qui évoquent un Jurassic Park inexploré.  En route pour l'aventure !

 

ELN 2580

 

Nous allons croiser de curieux insectes

 

MULU2

 

Des arbres aux dimensions impressionnantes

 

ELN 2603

 

ELN 2587

 

Une marche facile de 3 km sur une passerelle de planche nous permet d'accéder à Deer Cave et Lang Cave qui sont les plus grandes grottes de la terre.

 

ELN 2616

Lang cave contient d'innombrables stalagmites et stalactites déchiquetées et quelques formations singulières .

 

ELN 2631

 

ELN 2629

 

MULU3

 

Un petite famille de chauve souris s'abrite dans un des trous

 

ELN 2623

 

Le joyau de ses grottes est la Deer Cave, la plus vaste grotte du monde ouverte aux touristes: plus de 2 km de long et 174 m de haut. Depuis mars 2009, ce n'est plus la plus grande grotte du monde (une autre a été découverte au Vietnam) mais elle reste le plus grand passage souterrain visitable.


ELN 2634

 

ELN 2637

 

ELN 2648

 

ELN 2649

 

Le profil d'Abraham Lincoln ....

 

ELN 2650

 

Une fois dans cette grotte, outre l'obscurité, il nous faut inspirer profondément car entre deux et trois MILLIONS de chauve souris sont accrochées à la voute (des masses noires tapissent les parois) et il nous faut donc repirer le guano de ces charmantes bestioles....

 

ELN_2652.JPG

 

Après la visite des grottes, nous avons pu assister à une étrange parade. Les chauves souris quittent la grotte en un flot ininterrompu et partent à la recherche de délicieux insectes dans la jungle. Chaque nuit, elles mangent environ 15 TONNES d'insectes (dont les moustiques ).

 

ELN 2727

 

Vu de plus près

 

ELN 2698

 

Et voici la taille d'un serpentin de plusieurs milliers de BATS.

 

ELN 2728

 

Demain, nous accéderons à de nouvelles grottes by boat et baignade en vue !!!!

 

20 Mai 2012

Repost 0
Published by tribu mas - dans Malaisie
commenter cet article

Spéciale dédicace

Le week end dernier, c'étaient les premières Francofolies de Nouméa. Très belle programmation et bonne ambiance au centre Tjibaou.

Prochain concert Ben Harper aux Arènes de Paita fin septembre !

La bas si j'y suis..

Nouméa

Paris

Photos & vidéos


Pour plus d'images et des vidéos, suivez le lien Picasa !!!

Nos Blogs Préférés